Recettes de cocktails, spiritueux et bars locaux

3 producteurs de vin pionniers des montagnes Mayacamas

3 producteurs de vin pionniers des montagnes Mayacamas


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Notes de dégustation de trois importants vignobles de la Napa Valley

Récemment, j'ai visité Napa Valley avec mon bon ami et Lettre de vin souterrain rédacteur en chef John Morrill. Nous avons vu de vieux amis et de nouveaux, mais nous avons également revisité trois établissements vinicoles où je suis allé pour la première fois au début des années 1970, peu de temps après avoir produit leurs premiers vins. Pendant des décennies, tous ont continué à produire des vins traditionnels, équilibrés et capables de vieillir très longtemps.

Diamond Creek et Mayacamas sont toujours aussi forts. Malheureusement, Diamond Creek est privé de son fondateur et guide, Al Brounstein, décédé en 2006. Mais aujourd'hui, sous la direction de sa veuve, Boots, et de son fils, Phil Ross, ainsi que du vigneron de longue date Phil Steinschreiber, ils sont poursuivre la tradition qui, j'en suis sûr, ferait la fierté d'Al. A Mayacamas, Bob Travers reste propriétaire et vigneron. Avec l'aide de son fils Chris Travers, il est toujours aussi fort après 44 ans à la barre. Il continue de suivre sa philosophie de longue date de faire des vins équilibrés et capables de vieillir très longtemps. À Ritchie Creek, Pete Minor, propriétaire et vigneron, a pris sa retraite et vend maintenant ses raisins de cabernet sauvignon — 5 tonnes sur six acres ! Malheureusement, les raisins sont assemblés avec d'autres raisins donc la propriété n'a plus d'identité visible. Pete continue de produire une très petite quantité de pinot noir de domaine pour sa consommation personnelle.

Ces trois établissements vinicoles emblématiques de Napa ont été les pionniers de la culture du raisin et de la fabrication du vin des montagnes Mayacamas de la vallée de Napa. Cette chaîne de montagnes sépare Napa de Sonoma et s'étend du nord au sud de Diamond Mountain à Calistoga (maintenant Diamond Mountain American Vinticultural Area ou AVA) jusqu'à Spring Mountain à Sainte-Hélène (maintenant Spring Mountain American Vinticultural Area ou AVA) jusqu'au mont Veeder à Oakville (maintenant Mt. Veeder American Vinticultural Area ou AVA). Vous trouverez ci-dessous les histoires de ces trois vignobles pionniers et des notes sur certains de leurs vins.


Caves Heitz

Si vous étiez œnophile dans les années 1970, vous avez peut-être encore ce bouquet hypnotique d'eucalyptus gravé dans votre mémoire.

L'odeur, bien sûr, appartenait au Heitz's Martha's Vineyard Cabernet, un vin dont la bouche riche et opulente l'aurait rendu légendaire, même si son nez n'avait pas été aussi distinctif.

Élaboré pour la première fois par Joe Heitz en 1966, Martha's Vineyard était sans doute le cabernet le plus convoité à la naissance du vin californien moderne. Et après le grand 1966, de magnifiques millésimes en 1968, 1970, 1974 et 1985 ont assuré la position de Martha comme la meilleure de sa génération.

Mais l'aube du mouvement Cult Cab des années 1990 a obscurci la génération précédente de Cabernets, et Martha a été la victime la plus déroutante.

Son style était considéré comme très opulent à son époque, et même selon les normes les plus ambitieuses d'aujourd'hui, il reste exotiquement irrésistible. Aujourd'hui, près d'un demi-siècle après qu'il soit devenu le premier grand cabernet californien d'un seul vignoble, il fascine toujours par son bouquet étonnant et sa texture chaude et veloutée.

Dans la brèche

À l'été 1974, David Heitz a obtenu son diplôme d'œnologie et est retourné dans la cave familiale à l'extrémité est de la Napa Valley. Au cours de la décennie précédente, le père de David, Joe, était devenu une figure dominante dans les cercles viticoles de Napa, presque aussi célèbre pour ses opinions bien arrêtées que pour ses vins pionniers. Mais cet été-là, Joe s'est blessé au dos et a été allongé dans son lit.

Fraîchement armé de son diplôme d'œnologie, mais guidé par son père à chaque étape, David a sauté dans la brèche, ramenant la récolte 1974 et vinifiant, parmi les autres vins Heitz, le 1974 Martha's Vineyard Cabernet. Il ne savait pas (ni personne d'autre) que le vin deviendrait l'un des plus célèbres de l'histoire de la Californie.

Joe était si satisfait du vin que, comme le dit David en plaisantant, « mon père… a décidé qu'il n'aurait aucun problème à me laisser les tâches d'écrasement et à se rendre à la plage chaque année au moment des récoltes.

Ainsi, alors que Martha's Vineyard Cabernet sera toujours associé à Joe Heitz, peu de gens savent que son fils David en est le producteur depuis 1974, produisant d'innombrables grands millésimes, suivant les principes établis par son père.

Aujourd'hui, 45 ans après le premier Martha's, rien n'a changé dans sa fabrication.

Tom et Marthe

Bien sûr, le vin n'aurait jamais existé sans Martha ' s Vineyard, qui se trouve sur une pente douce du côté ouest de la vallée dans les contreforts des montagnes Mayacamas juste au sud d'Oakville. C'est la quintessence de la Napa Valley occidentale terroir les sols un mélange de limons alluviaux de fond de vallée, de graviers et de roches érodées de la chaîne de Mayacamas, avec une exposition et un drainage parfaits.

Le vignoble est entouré d'eucalyptus géants, souvent considérés comme la source de l'arôme et de la saveur distinctifs de la menthe de Martha. Et le matériel végétal est un clone exclusif unique qui produit de minuscules baies à peau épaisse, d'une grande concentration et d'une couleur profonde.

Propriété de Tom et Martha May, Martha 's Vineyard est fabriqué exclusivement par Heitz depuis 1966. Joe avait commencé à acheter le fruit l'année précédente, le mélangeant avec d'autres sources pour son embouteillage dans la Napa Valley.

Mais Tom May a demandé à Joe s'il pouvait faire embouteiller un tonneau de vin en guise de paiement partiel pour les raisins. Joe était tellement impressionné par la complétude et le caractère du vin qu'il a rapidement accepté de mettre en bouteille la production totale séparément l'année suivante.

Un pionnier de la Napa Valley

La façon dont Martha 's Vineyard a été élaboré au cours des 45 dernières années est venue directement de Joe Heitz, l'une des grandes personnalités de la décennie dorée de Napa des années 1960, et parmi ses vignerons les plus doués.

Avant de créer son propre domaine viticole en 1961, il a été pendant huit ans le bras droit du légendaire André Tchelistcheff aux Vignobles de Beaulieu. Plus tard, il est devenu le tout premier à embouteiller un seul vignoble de vin de la Napa Valley avec la sortie du Martha’s Vineyard Cabernet de 1966 en 1970.

De père en fils

Aujourd'hui, David Heitz utilise les mêmes méthodes que son père en 1966 pour faire Martha's Vineyard : la fermentation se fait dans des cuves en acier inoxydable suivies d'une année complète dans de très grands fûts de chêne américain neutres avant trois autres années en chêne français. barriques avant la mise en bouteille.

Un aspect surprenant de l'approche Heitz est que leurs cabernets ne subissent pas de fermentation malolactique. Comme David Heitz l'a dit à John Gilman, « c'est ainsi que mon père fabriquait ses cabernets, et étant donné à quel point ils s'étaient bien passés au fil des ans, je ne voyais aucune bonne raison de changer cela. »

Cette méthode inhabituelle est sûrement un facteur dans la célèbre capacité de Martha à vieillir pendant des décennies.

Heitz Wine Cellars Martha's Vineyard Cabernet n'est pas seulement l'un des plus grands vins de Californie, c'est aussi l'un des derniers exemples vivants de la vinification traditionnelle de la Napa Valley, inchangée depuis près d'un demi-siècle.


Caves Heitz

Si vous étiez œnophile dans les années 1970, vous avez peut-être encore ce bouquet hypnotique d'eucalyptus gravé dans votre mémoire.

L'odeur, bien sûr, appartenait au Heitz's Martha's Vineyard Cabernet, un vin dont la bouche riche et opulente l'aurait rendu légendaire, même si son nez n'avait pas été aussi distinctif.

Élaboré pour la première fois par Joe Heitz en 1966, Martha's Vineyard était sans doute le cabernet le plus convoité à la naissance du vin californien moderne. Et après le grand 1966, de magnifiques millésimes en 1968, 1970, 1974 et 1985 ont assuré la position de Martha comme la meilleure de sa génération.

Mais l'aube du mouvement Cult Cab des années 1990 a obscurci la génération précédente de Cabernets, et Martha a été la victime la plus déroutante.

Son style était considéré comme très opulent à son époque, et même selon les normes les plus ambitieuses d'aujourd'hui, il reste exotiquement irrésistible. Aujourd'hui, près d'un demi-siècle après qu'il soit devenu le premier grand cabernet californien d'un seul vignoble, il fascine toujours par son bouquet étonnant et sa texture chaude et veloutée.

Dans la brèche

À l'été 1974, David Heitz a obtenu son diplôme d'œnologie et est retourné dans la cave familiale à l'extrémité est de la Napa Valley. Au cours de la décennie précédente, le père de David, Joe, était devenu une figure dominante dans les cercles viticoles de Napa, presque aussi célèbre pour ses opinions bien arrêtées que pour ses vins pionniers. Mais cet été-là, Joe s'est blessé au dos et a été allongé dans son lit.

Fraîchement armé de son diplôme d'œnologie, mais guidé par son père à chaque étape, David a sauté dans la brèche, ramenant la récolte 1974 et vinifiant, parmi les autres vins Heitz, le 1974 Martha's Vineyard Cabernet. Il ne savait pas (ni personne d'autre) que le vin deviendrait l'un des plus célèbres de l'histoire de la Californie.

Joe était si satisfait du vin que, comme le dit David en plaisantant, « mon père… a décidé qu'il n'aurait aucun problème à me laisser les tâches d'écrasement et à se rendre à la plage chaque année au moment des récoltes.

Ainsi, alors que Martha's Vineyard Cabernet sera toujours associé à Joe Heitz, peu de gens savent que son fils David en est le producteur depuis 1974, produisant d'innombrables grands millésimes, suivant les principes établis par son père.

Aujourd'hui, 45 ans après le premier Martha's, rien n'a changé dans sa fabrication.

Tom et Marthe

Bien sûr, le vin n'aurait jamais existé sans Martha 's Vineyard, qui se trouve sur une pente douce du côté ouest de la vallée dans les contreforts des montagnes Mayacamas juste au sud d'Oakville. C'est la quintessence de la Napa Valley occidentale terroir les sols un mélange de limons alluviaux de fond de vallée, de graviers et de roches érodées de la chaîne de Mayacamas, avec une exposition et un drainage parfaits.

Le vignoble est entouré d'eucalyptus géants, souvent considérés comme la source de l'arôme et de la saveur distinctifs de la menthe de Martha. Et le matériel végétal est un clone exclusif unique qui produit de minuscules baies à peau épaisse, d'une grande concentration et d'une couleur profonde.

Propriété de Tom et Martha May, Martha 's Vineyard est fabriqué exclusivement par Heitz depuis 1966. Joe avait commencé à acheter le fruit l'année précédente, en le mélangeant avec d'autres sources pour son embouteillage dans la Napa Valley.

Mais Tom May a demandé à Joe s'il pouvait faire embouteiller un tonneau de vin en guise de paiement partiel pour les raisins. Joe était tellement impressionné par la complétude et le caractère du vin qu'il a rapidement accepté de mettre en bouteille la totalité de la production séparément l'année suivante.

Un pionnier de la Napa Valley

La façon dont Martha 's Vineyard a été élaboré au cours des 45 dernières années est venue directement de Joe Heitz, l'une des grandes personnalités de la décennie dorée de Napa des années 1960, et parmi ses vignerons les plus doués.

Avant de créer son propre domaine viticole en 1961, il a été pendant huit ans le bras droit du légendaire André Tchelistcheff aux Vignobles de Beaulieu. Plus tard, il est devenu le tout premier à embouteiller un seul vignoble de vin de la Napa Valley avec la sortie du Martha’s Vineyard Cabernet de 1966 en 1970.

De père en fils

Aujourd'hui, David Heitz utilise les mêmes méthodes que son père en 1966 pour faire Martha's Vineyard : la fermentation se fait dans des cuves en acier inoxydable suivies d'une année complète dans de très grands fûts de chêne américain neutres avant trois autres années en chêne français. barriques avant la mise en bouteille.

Un aspect surprenant de l'approche Heitz est que leurs cabernets ne subissent pas de fermentation malolactique. Comme David Heitz l'a dit à John Gilman, « c'est ainsi que mon père fabriquait ses cabernets, et étant donné à quel point ils s'étaient bien passés au fil des ans, je ne voyais aucune bonne raison de changer cela. »

Cette méthode inhabituelle est sûrement un facteur dans la célèbre capacité de Martha à vieillir pendant des décennies.

Heitz Wine Cellars Martha's Vineyard Cabernet n'est pas seulement l'un des plus grands vins de Californie, c'est aussi l'un des derniers exemples vivants de la vinification traditionnelle de la Napa Valley, inchangée depuis près d'un demi-siècle.


Caves Heitz

Si vous étiez œnophile dans les années 1970, vous avez peut-être encore ce bouquet hypnotique d'eucalyptus gravé dans votre mémoire.

L'odeur, bien sûr, appartenait au Heitz's Martha's Vineyard Cabernet, un vin dont la bouche riche et opulente l'aurait rendu légendaire, même si son nez n'avait pas été aussi distinctif.

Élaboré pour la première fois par Joe Heitz en 1966, Martha's Vineyard était sans doute le cabernet le plus convoité à la naissance du vin californien moderne. Et après le grand 1966, de magnifiques millésimes en 1968, 1970, 1974 et 1985 ont assuré la position de Martha comme la meilleure de sa génération.

Mais l'aube du mouvement Cult Cab des années 1990 a obscurci la génération précédente de Cabernets, et Martha a été la victime la plus déroutante.

Son style était considéré comme très opulent à son époque, et même selon les normes les plus ambitieuses d'aujourd'hui, il reste exotiquement irrésistible. Aujourd'hui, près d'un demi-siècle après qu'il soit devenu le premier grand cabernet californien d'un seul vignoble, il fascine toujours par son bouquet étonnant et sa texture chaude et veloutée.

Dans la brèche

À l'été 1974, David Heitz a obtenu son diplôme d'œnologie et est retourné dans la cave familiale à l'extrémité est de la Napa Valley. Au cours de la décennie précédente, le père de David, Joe, était devenu une figure dominante dans les cercles viticoles de Napa, presque aussi célèbre pour ses opinions bien arrêtées que pour ses vins pionniers. Mais cet été-là, Joe s'est blessé au dos et a été allongé dans son lit.

Fraîchement armé de son diplôme d'œnologie, mais guidé par son père à chaque étape, David a sauté dans la brèche, ramenant la récolte 1974 et vinifiant, parmi les autres vins Heitz, le 1974 Martha's Vineyard Cabernet. Il ne savait pas (ni personne d'autre) que le vin deviendrait l'un des plus célèbres de l'histoire de la Californie.

Joe était si satisfait du vin que, comme le dit David en plaisantant, « mon père… a décidé qu'il n'aurait aucun problème à me laisser les tâches d'écrasement et à se rendre à la plage chaque année au moment des récoltes.

Ainsi, alors que Martha's Vineyard Cabernet sera toujours associé à Joe Heitz, peu de gens savent que son fils David en est le producteur depuis 1974, produisant d'innombrables grands millésimes, suivant les principes établis par son père.

Aujourd'hui, 45 ans après le premier Martha's, rien n'a changé dans sa fabrication.

Tom et Marthe

Bien sûr, le vin n'aurait jamais existé sans Martha 's Vineyard, qui se trouve sur une pente douce du côté ouest de la vallée dans les contreforts des montagnes Mayacamas juste au sud d'Oakville. C'est la quintessence de la Napa Valley occidentale terroir les sols un mélange de limons alluviaux de fond de vallée, de graviers et de roches érodées de la chaîne de Mayacamas, avec une exposition et un drainage parfaits.

Le vignoble est entouré d'eucalyptus géants, souvent considérés comme la source de l'arôme et de la saveur distinctifs de la menthe de Martha. Et le matériel végétal est un clone exclusif unique qui produit de minuscules baies à peau épaisse, d'une grande concentration et d'une couleur profonde.

Propriété de Tom et Martha May, Martha 's Vineyard est fabriqué exclusivement par Heitz depuis 1966. Joe avait commencé à acheter le fruit l'année précédente, en le mélangeant avec d'autres sources pour son embouteillage dans la Napa Valley.

Mais Tom May a demandé à Joe s'il pouvait mettre en bouteille un tonneau de vin en guise de paiement partiel pour les raisins. Joe était tellement impressionné par la complétude et le caractère du vin qu'il a rapidement accepté de mettre en bouteille la totalité de la production séparément l'année suivante.

Un pionnier de la Napa Valley

La façon dont Martha 's Vineyard a été élaboré au cours des 45 dernières années est venue directement de Joe Heitz, l'une des grandes personnalités de la décennie dorée de Napa des années 1960, et parmi ses vignerons les plus doués.

Avant de créer son propre domaine viticole en 1961, il a été pendant huit ans le bras droit du légendaire André Tchelistcheff aux Vignobles de Beaulieu. Plus tard, il est devenu le tout premier à embouteiller un seul vignoble de vin de la Napa Valley avec la sortie du Martha’s Vineyard Cabernet de 1966 en 1970.

De père en fils

Aujourd'hui, David Heitz utilise les mêmes méthodes que son père en 1966 pour faire Martha's Vineyard : la fermentation se fait dans des cuves en acier inoxydable suivies d'une année complète dans de très grands fûts de chêne américain neutres avant trois autres années en chêne français. barriques avant la mise en bouteille.

Un aspect surprenant de l'approche Heitz est que leurs cabernets ne subissent pas de fermentation malolactique. Comme David Heitz l'a dit à John Gilman, « c'est ainsi que mon père fabriquait ses cabernets, et étant donné à quel point ils s'étaient bien passés au fil des ans, je ne voyais aucune bonne raison de changer cela. »

Cette méthode inhabituelle est sûrement un facteur dans la célèbre capacité de Martha à vieillir pendant des décennies.

Heitz Wine Cellars Martha's Vineyard Cabernet n'est pas seulement l'un des plus grands vins de Californie, c'est aussi l'un des derniers exemples vivants de la vinification traditionnelle de la Napa Valley, inchangée depuis près d'un demi-siècle.


Caves Heitz

Si vous étiez œnophile dans les années 1970, vous avez peut-être encore ce bouquet hypnotique d'eucalyptus gravé dans votre mémoire.

L'odeur, bien sûr, appartenait au Heitz's Martha's Vineyard Cabernet, un vin dont la bouche riche et opulente l'aurait rendu légendaire, même si son nez n'avait pas été aussi distinctif.

Élaboré pour la première fois par Joe Heitz en 1966, Martha's Vineyard était sans doute le cabernet le plus convoité à la naissance du vin californien moderne. Et après le grand 1966, de magnifiques millésimes en 1968, 1970, 1974 et 1985 ont assuré la position de Martha comme la meilleure de sa génération.

Mais l'aube du mouvement Cult Cab des années 1990 a obscurci la génération précédente de Cabernets, et Martha a été la victime la plus déroutante.

Son style était considéré comme très opulent à son époque, et même selon les normes les plus ambitieuses d'aujourd'hui, il reste exotiquement irrésistible. Aujourd'hui, près d'un demi-siècle après qu'il soit devenu le premier grand cabernet californien d'un seul vignoble, il fascine toujours par son bouquet étonnant et sa texture chaude et veloutée.

Dans la brèche

À l'été 1974, David Heitz a obtenu son diplôme d'œnologie et est retourné dans la cave familiale à l'extrémité est de la Napa Valley. Au cours de la décennie précédente, le père de David, Joe, était devenu une figure dominante dans les cercles viticoles de Napa, presque aussi célèbre pour ses opinions bien arrêtées que pour ses vins pionniers. Mais cet été-là, Joe s'est blessé au dos et a été allongé dans son lit.

Fraîchement armé de son diplôme d'œnologie, mais guidé par son père à chaque étape, David a sauté dans la brèche, ramenant les vendanges 1974 et vinifiant, parmi les autres vins Heitz, le 1974 Martha's Vineyard Cabernet. Il ne savait pas (ni personne d'autre) que le vin deviendrait l'un des plus célèbres de l'histoire de la Californie.

Joe était si satisfait du vin que, comme le dit David en plaisantant, « mon père… a décidé qu'il n'aurait aucun problème à me laisser les tâches d'écrasement et à se rendre à la plage chaque année au moment des récoltes.

Ainsi, alors que Martha's Vineyard Cabernet sera toujours associé à Joe Heitz, peu de gens savent que son fils David en est le producteur depuis 1974, produisant d'innombrables grands millésimes, suivant les principes établis par son père.

Aujourd'hui, 45 ans après le premier Martha's, rien n'a changé dans sa fabrication.

Tom et Marthe

Bien sûr, le vin n'aurait jamais existé sans Martha 's Vineyard, qui se trouve sur une pente douce du côté ouest de la vallée dans les contreforts des montagnes Mayacamas juste au sud d'Oakville. C'est la quintessence de la Napa Valley occidentale terroir les sols un mélange de limons alluviaux de fond de vallée, de graviers et de roches érodées de la chaîne de Mayacamas, avec une exposition et un drainage parfaits.

Le vignoble est entouré d'eucalyptus géants, souvent considérés comme la source de l'arôme et de la saveur distinctifs de la menthe de Martha. Et le matériel végétal est un clone exclusif unique qui produit de minuscules baies à peau épaisse, d'une grande concentration et d'une couleur profonde.

Propriété de Tom et Martha May, Martha 's Vineyard est fabriqué exclusivement par Heitz depuis 1966. Joe avait commencé à acheter le fruit l'année précédente, en le mélangeant avec d'autres sources pour son embouteillage dans la Napa Valley.

Mais Tom May a demandé à Joe s'il pouvait faire embouteiller un tonneau de vin en guise de paiement partiel pour les raisins. Joe était tellement impressionné par la complétude et le caractère du vin qu'il a rapidement accepté de mettre en bouteille la totalité de la production séparément l'année suivante.

Un pionnier de la Napa Valley

La façon dont Martha 's Vineyard a été élaboré au cours des 45 dernières années est venue directement de Joe Heitz, l'une des grandes personnalités de la décennie dorée de Napa des années 1960, et parmi ses vignerons les plus doués.

Avant de créer son propre domaine viticole en 1961, il a été pendant huit ans le bras droit du légendaire André Tchelistcheff aux Vignobles de Beaulieu. Plus tard, il est devenu le tout premier à embouteiller un seul vignoble de vin de la Napa Valley avec la sortie du Martha’s Vineyard Cabernet de 1966 en 1970.

De père en fils

Aujourd'hui, David Heitz utilise les mêmes méthodes que son père en 1966 pour faire Martha's Vineyard : la fermentation se fait dans des cuves en acier inoxydable suivies d'une année complète dans de très grands fûts de chêne américain neutres avant trois autres années en chêne français. barriques avant la mise en bouteille.

Un aspect surprenant de l'approche Heitz est que leurs cabernets ne subissent pas de fermentation malolactique. Comme David Heitz l'a dit à John Gilman, « c'est ainsi que mon père fabriquait ses cabernets, et étant donné à quel point ils s'étaient bien passés au fil des ans, je ne voyais aucune bonne raison de changer cela. »

Cette méthode inhabituelle est sûrement un facteur dans la célèbre capacité de Martha à vieillir pendant des décennies.

Heitz Wine Cellars Martha's Vineyard Cabernet n'est pas seulement l'un des plus grands vins de Californie, c'est aussi l'un des derniers exemples vivants de la vinification traditionnelle de la Napa Valley, inchangée depuis près d'un demi-siècle.


Caves Heitz

Si vous étiez œnophile dans les années 1970, vous avez peut-être encore ce bouquet hypnotique d'eucalyptus gravé dans votre mémoire.

L'odeur, bien sûr, appartenait au Heitz's Martha's Vineyard Cabernet, un vin dont la bouche riche et opulente l'aurait rendu légendaire, même si son nez n'avait pas été aussi distinctif.

Élaboré pour la première fois par Joe Heitz en 1966, Martha's Vineyard était sans doute le cabernet le plus convoité à la naissance du vin californien moderne. Et après le grand 1966, de magnifiques millésimes en 1968, 1970, 1974 et 1985 ont assuré la position de Martha comme la meilleure de sa génération.

Mais l'aube du mouvement Cult Cab des années 1990 a obscurci la génération précédente de Cabernets, et Martha a été la victime la plus déroutante.

Son style était considéré comme très opulent à son époque, et même selon les normes les plus ambitieuses d'aujourd'hui, il reste exotiquement irrésistible. Aujourd'hui, près d'un demi-siècle après qu'il soit devenu le premier grand cabernet californien d'un seul vignoble, il fascine toujours par son bouquet étonnant et sa texture chaude et veloutée.

Dans la brèche

À l'été 1974, David Heitz a obtenu son diplôme d'œnologie et est retourné dans la cave familiale à l'extrémité est de la Napa Valley. Au cours de la décennie précédente, le père de David, Joe, était devenu une figure dominante dans les cercles viticoles de Napa, presque aussi célèbre pour ses opinions bien arrêtées que pour ses vins pionniers. Mais cet été-là, Joe s'est blessé au dos et a été allongé dans son lit.

Fraîchement armé de son diplôme d'œnologie, mais guidé par son père à chaque étape, David a sauté dans la brèche, ramenant les vendanges 1974 et vinifiant, parmi les autres vins Heitz, le Martha's Vineyard Cabernet 1974. Il ne savait pas (ni personne d'autre) que le vin deviendrait l'un des plus célèbres de l'histoire de la Californie.

Joe était si satisfait du vin que, comme le dit David en plaisantant, « mon père… a décidé qu'il n'aurait aucun problème à me laisser les tâches d'écrasement et à se rendre à la plage chaque année au moment de la récolte.

Ainsi, alors que Martha's Vineyard Cabernet sera toujours associé à Joe Heitz, peu de gens savent que son fils David en est le producteur depuis 1974, produisant d'innombrables grands millésimes, suivant les principes établis par son père.

Aujourd'hui, 45 ans après le premier Martha's, rien n'a changé dans sa fabrication.

Tom et Marthe

Bien sûr, le vin n'aurait jamais existé sans Martha 's Vineyard, qui se trouve sur une pente douce du côté ouest de la vallée dans les contreforts des montagnes Mayacamas juste au sud d'Oakville. C'est la quintessence de la Napa Valley occidentale terroir les sols un mélange de limons alluviaux de fond de vallée, de graviers et de roches érodées de la chaîne de Mayacamas, avec une exposition et un drainage parfaits.

Le vignoble est entouré d'eucalyptus géants, souvent considérés comme la source de l'arôme et de la saveur distinctifs de la menthe de Martha. Et le matériel végétal est un clone exclusif unique qui produit de minuscules baies à peau épaisse, d'une grande concentration et d'une couleur profonde.

Propriété de Tom et Martha May, Martha 's Vineyard est fabriqué exclusivement par Heitz depuis 1966. Joe avait commencé à acheter le fruit l'année précédente, en le mélangeant avec d'autres sources pour son embouteillage dans la Napa Valley.

Mais Tom May a demandé à Joe s'il pouvait faire embouteiller un tonneau de vin en guise de paiement partiel pour les raisins. Joe était tellement impressionné par la complétude et le caractère du vin qu'il a rapidement accepté de mettre en bouteille la production totale séparément l'année suivante.

Un pionnier de la Napa Valley

La façon dont Martha 's Vineyard a été élaboré au cours des 45 dernières années est venue directement de Joe Heitz, l'une des grandes personnalités de la décennie dorée de Napa des années 1960, et parmi ses vignerons les plus doués.

Avant de créer son propre domaine viticole en 1961, il a été pendant huit ans le bras droit du légendaire André Tchelistcheff aux Vignobles de Beaulieu. Plus tard, il est devenu le tout premier à embouteiller un seul vignoble de vin de la Napa Valley avec la sortie du Martha’s Vineyard Cabernet de 1966 en 1970.

De père en fils

Aujourd'hui, David Heitz utilise les mêmes méthodes que son père en 1966 pour faire Martha's Vineyard : la fermentation se fait dans des cuves en acier inoxydable suivies d'une année complète dans de très grands fûts de chêne américain neutres avant trois autres années en chêne français. barriques avant la mise en bouteille.

Un aspect surprenant de l'approche Heitz est que leurs cabernets ne subissent pas de fermentation malolactique. Comme David Heitz l'a dit à John Gilman, « c'est ainsi que mon père fabriquait ses cabernets, et étant donné à quel point ils s'étaient bien passés au fil des ans, je ne voyais aucune bonne raison de changer cela. »

Cette méthode inhabituelle est sûrement un facteur dans la célèbre capacité de Martha à vieillir pendant des décennies.

Heitz Wine Cellars Martha's Vineyard Cabernet n'est pas seulement l'un des plus grands vins de Californie, c'est aussi l'un des derniers exemples vivants de la vinification traditionnelle de la Napa Valley, inchangée depuis près d'un demi-siècle.


Caves Heitz

Si vous étiez œnophile dans les années 1970, vous avez peut-être encore ce bouquet hypnotique d'eucalyptus gravé dans votre mémoire.

L'odeur, bien sûr, appartenait au Heitz's Martha's Vineyard Cabernet, un vin dont la bouche riche et opulente l'aurait rendu légendaire, même si son nez n'avait pas été aussi distinctif.

Élaboré pour la première fois par Joe Heitz en 1966, Martha's Vineyard était sans doute le cabernet le plus convoité à la naissance du vin californien moderne. Et après le grand 1966, de magnifiques millésimes en 1968, 1970, 1974 et 1985 ont assuré la position de Martha comme la meilleure de sa génération.

Mais l'aube du mouvement Cult Cab des années 1990 a obscurci la génération précédente de Cabernets, et Martha a été la victime la plus déroutante.

Son style était considéré comme très opulent à son époque, et même selon les normes les plus ambitieuses d'aujourd'hui, il reste exotiquement irrésistible. Aujourd'hui, près d'un demi-siècle après qu'il soit devenu le premier grand cabernet californien d'un seul vignoble, il fascine toujours par son bouquet étonnant et sa texture chaude et veloutée.

Dans la brèche

À l'été 1974, David Heitz a obtenu son diplôme d'œnologie et est retourné dans la cave familiale à l'extrémité est de la Napa Valley. Au cours de la décennie précédente, le père de David, Joe, était devenu une figure dominante dans les cercles viticoles de Napa, presque aussi célèbre pour ses opinions bien arrêtées que pour ses vins pionniers. Mais cet été-là, Joe s'est blessé au dos et a été allongé dans son lit.

Fraîchement armé de son diplôme d'œnologie, mais guidé par son père à chaque étape, David a sauté dans la brèche, ramenant la récolte 1974 et vinifiant, parmi les autres vins Heitz, le 1974 Martha's Vineyard Cabernet. Il ne savait pas (ni personne d'autre) que le vin deviendrait l'un des plus célèbres de l'histoire de la Californie.

Joe était si satisfait du vin que, comme le dit David en plaisantant, « mon père… a décidé qu'il n'aurait aucun problème à me laisser les tâches d'écrasement et à se rendre à la plage chaque année au moment des récoltes.

Ainsi, alors que Martha's Vineyard Cabernet sera toujours associé à Joe Heitz, peu de gens savent que son fils David en est le producteur depuis 1974, produisant d'innombrables grands millésimes, suivant les principes établis par son père.

Aujourd'hui, 45 ans après le premier Martha's, rien n'a changé dans sa fabrication.

Tom et Marthe

Bien sûr, le vin n'aurait jamais existé sans Martha 's Vineyard, qui se trouve sur une pente douce du côté ouest de la vallée dans les contreforts des montagnes Mayacamas juste au sud d'Oakville. C'est la quintessence de la Napa Valley occidentale terroir les sols un mélange de limons alluviaux de fond de vallée, de graviers et de roches érodées de la chaîne de Mayacamas, avec une exposition et un drainage parfaits.

Le vignoble est entouré d'eucalyptus géants, souvent considérés comme la source de l'arôme et de la saveur distinctifs de la menthe de Martha. Et le matériel végétal est un clone exclusif unique qui produit de minuscules baies à peau épaisse, d'une grande concentration et d'une couleur profonde.

Propriété de Tom et Martha May, Martha 's Vineyard est fabriqué exclusivement par Heitz depuis 1966. Joe avait commencé à acheter le fruit l'année précédente, le mélangeant avec d'autres sources pour son embouteillage dans la Napa Valley.

Mais Tom May a demandé à Joe s'il pouvait faire embouteiller un tonneau de vin en guise de paiement partiel pour les raisins. Joe était tellement impressionné par la complétude et le caractère du vin qu'il a rapidement accepté de mettre en bouteille la totalité de la production séparément l'année suivante.

Un pionnier de la Napa Valley

La façon dont Martha 's Vineyard a été élaboré au cours des 45 dernières années est venue directement de Joe Heitz, l'une des grandes personnalités de la décennie dorée de Napa des années 1960, et parmi ses vignerons les plus doués.

Avant de créer son propre domaine viticole en 1961, il a été pendant huit ans le bras droit du légendaire André Tchelistcheff aux Vignobles de Beaulieu. Plus tard, il est devenu le tout premier à embouteiller un seul vignoble de vin de la Napa Valley avec la sortie du Martha 's Vineyard Cabernet de 1966 en 1970.

De père en fils

Aujourd'hui, David Heitz utilise les mêmes méthodes que son père en 1966 pour faire Martha's Vineyard : la fermentation se fait dans des cuves en acier inoxydable suivies d'une année complète dans de très grands fûts de chêne américain neutres avant trois autres années en chêne français. barriques avant la mise en bouteille.

Un aspect surprenant de l'approche Heitz est que leurs cabernets ne subissent pas de fermentation malolactique. As David Heitz told John Gilman, “this was how my father made his Cabernets, and given how well they had turned out over the years, I could see no good reason for changing this.”

This unusual method surely is a factor in Martha ’ s famed ability to age for decades.

Heitz Wine Cellars Martha ’ s Vineyard Cabernet is not only one of California ’ s greatest wines, it is also one of the last living examples of traditional Napa Valley winemaking, unchanged now for nearly half a century.


Heitz Cellars

If you were an oenophile in the 1970s, you may still have that hypnotic bouquet of eucalyptus imprinted in your memory.

The smell, of course, belonged to Heitz ’ s Martha ’ s Vineyard Cabernet, a wine whose rich, opulent palate would have made it legendary, even had its nose not been so distinctive.

First made by Joe Heitz in 1966, Martha ’ s Vineyard was arguably the most coveted Cabernet at the birth of modern California wine. And after the great 1966, magnificent vintages in 1968, 1970, 1974 and 1985 secured Martha ’ s position as the finest of its generation.

But the dawn of the 1990 ’ s Cult Cab movement obscured the previous generation of Cabernets, and Martha ’ s was the most puzzling casualty.

Its style was considered very opulent in its day, and even by today ’ s more ambitious standards it remains exotically compelling. Now, nearly a half century after it became the first great single-vineyard California Cabernet, it still mesmerizes with its astonishing bouquet and its warm, velvety texture.

Into the Breach

In the summer of 1974, David Heitz completed his enology degree and returned to his family ’ s winery on the eastern edge of Napa Valley. Over the preceding decade, David ’ s father Joe had become a towering figure in Napa wine circles, nearly as famous for his strong opinions as for his pioneering wines. But that summer, Joe hurt his back and was laid up in bed.

Newly armed with his enology degree, but guided by his father every step of the way, David jumped into the breach, bringing in the 1974 harvest and vinifying, among the other Heitz wines, the 1974 Martha ’ s Vineyard Cabernet. Little did he (or anyone else) know that the wine would become among the most famous in California history.

So pleased was Joe with the wine that, as David jokes, “my father … decided that he would have no problems leaving the duties at crush to me and heading out to the beach each year at harvest time.”

So, while Martha ’ s Vineyard Cabernet will always be associated with Joe Heitz, few people know that his son David has been its maker since 1974, turning out countless great vintages, following the principles laid down by his father.

Today, 45 years after the first Martha ’ s, nothing has changed in how it is made.

Tom and Martha

Of course, the wine would never have existed without Martha ’ s Vineyard, which lies on a gentle slope on the western side of the valley in the foothills of the Mayacamas Mountains just south of Oakville. It is the quintessential western Napa Valley terroir the soils a mix of valley floor alluvial silts, gravels and eroded rock from the Mayacamas range, with perfect exposure and drainage.

The vineyard is surrounded by giant eucalyptus trees, often credited as the source for Martha ’ s distinctive minty aroma and flavor. And the plant material is a unique proprietary clone that produces tiny, thick skinned berries of great concentration and deep color.

Owned by Tom and Martha May, Martha ’ s Vineyard has been made exclusively by Heitz since 1966 Joe had begun purchasing the fruit the previous year, blending it with other sources for his Napa Valley bottling.

But Tom May asked Joe if he could have a barrel of the wine bottled on its own as part payment for the grapes. So impressed was Joe by the wine ’ s completeness and character, he quickly agreed to bottle the total production separately the following year.

A Napa Valley Pioneer

The way in which Martha ’ s Vineyard has been made over the past 45 years came straight from Joe Heitz, one of the great personalities of Napa ’ s golden decade of the 1960s, and among its most gifted winemakers.

Prior to starting his own winery in 1961, he was the legendary André Tchelistcheff ’ s right-hand man at Beaulieu Vineyards for eight years. Later he became the very first to issue a single-vineyard bottling of Napa Valley wine with the release of the 1966 Martha ’ s Vineyard Cabernet in 1970.

From Father to Son

Today, David Heitz uses the same methods his father did in 1966 to make Martha’s Vineyard: fermentation is in stainless steel tanks followed by a full year in very large neutral American oak casks before another three years in French oak barriques prior to bottling.

One surprising aspect to the Heitz approach is that their Cabernets do not go through malolactic fermentation. As David Heitz told John Gilman, “this was how my father made his Cabernets, and given how well they had turned out over the years, I could see no good reason for changing this.”

This unusual method surely is a factor in Martha ’ s famed ability to age for decades.

Heitz Wine Cellars Martha ’ s Vineyard Cabernet is not only one of California ’ s greatest wines, it is also one of the last living examples of traditional Napa Valley winemaking, unchanged now for nearly half a century.


Heitz Cellars

If you were an oenophile in the 1970s, you may still have that hypnotic bouquet of eucalyptus imprinted in your memory.

The smell, of course, belonged to Heitz ’ s Martha ’ s Vineyard Cabernet, a wine whose rich, opulent palate would have made it legendary, even had its nose not been so distinctive.

First made by Joe Heitz in 1966, Martha ’ s Vineyard was arguably the most coveted Cabernet at the birth of modern California wine. And after the great 1966, magnificent vintages in 1968, 1970, 1974 and 1985 secured Martha ’ s position as the finest of its generation.

But the dawn of the 1990 ’ s Cult Cab movement obscured the previous generation of Cabernets, and Martha ’ s was the most puzzling casualty.

Its style was considered very opulent in its day, and even by today ’ s more ambitious standards it remains exotically compelling. Now, nearly a half century after it became the first great single-vineyard California Cabernet, it still mesmerizes with its astonishing bouquet and its warm, velvety texture.

Into the Breach

In the summer of 1974, David Heitz completed his enology degree and returned to his family ’ s winery on the eastern edge of Napa Valley. Over the preceding decade, David ’ s father Joe had become a towering figure in Napa wine circles, nearly as famous for his strong opinions as for his pioneering wines. But that summer, Joe hurt his back and was laid up in bed.

Newly armed with his enology degree, but guided by his father every step of the way, David jumped into the breach, bringing in the 1974 harvest and vinifying, among the other Heitz wines, the 1974 Martha ’ s Vineyard Cabernet. Little did he (or anyone else) know that the wine would become among the most famous in California history.

So pleased was Joe with the wine that, as David jokes, “my father … decided that he would have no problems leaving the duties at crush to me and heading out to the beach each year at harvest time.”

So, while Martha ’ s Vineyard Cabernet will always be associated with Joe Heitz, few people know that his son David has been its maker since 1974, turning out countless great vintages, following the principles laid down by his father.

Today, 45 years after the first Martha ’ s, nothing has changed in how it is made.

Tom and Martha

Of course, the wine would never have existed without Martha ’ s Vineyard, which lies on a gentle slope on the western side of the valley in the foothills of the Mayacamas Mountains just south of Oakville. It is the quintessential western Napa Valley terroir the soils a mix of valley floor alluvial silts, gravels and eroded rock from the Mayacamas range, with perfect exposure and drainage.

The vineyard is surrounded by giant eucalyptus trees, often credited as the source for Martha ’ s distinctive minty aroma and flavor. And the plant material is a unique proprietary clone that produces tiny, thick skinned berries of great concentration and deep color.

Owned by Tom and Martha May, Martha ’ s Vineyard has been made exclusively by Heitz since 1966 Joe had begun purchasing the fruit the previous year, blending it with other sources for his Napa Valley bottling.

But Tom May asked Joe if he could have a barrel of the wine bottled on its own as part payment for the grapes. So impressed was Joe by the wine ’ s completeness and character, he quickly agreed to bottle the total production separately the following year.

A Napa Valley Pioneer

The way in which Martha ’ s Vineyard has been made over the past 45 years came straight from Joe Heitz, one of the great personalities of Napa ’ s golden decade of the 1960s, and among its most gifted winemakers.

Prior to starting his own winery in 1961, he was the legendary André Tchelistcheff ’ s right-hand man at Beaulieu Vineyards for eight years. Later he became the very first to issue a single-vineyard bottling of Napa Valley wine with the release of the 1966 Martha ’ s Vineyard Cabernet in 1970.

From Father to Son

Today, David Heitz uses the same methods his father did in 1966 to make Martha’s Vineyard: fermentation is in stainless steel tanks followed by a full year in very large neutral American oak casks before another three years in French oak barriques prior to bottling.

One surprising aspect to the Heitz approach is that their Cabernets do not go through malolactic fermentation. As David Heitz told John Gilman, “this was how my father made his Cabernets, and given how well they had turned out over the years, I could see no good reason for changing this.”

This unusual method surely is a factor in Martha ’ s famed ability to age for decades.

Heitz Wine Cellars Martha ’ s Vineyard Cabernet is not only one of California ’ s greatest wines, it is also one of the last living examples of traditional Napa Valley winemaking, unchanged now for nearly half a century.


Heitz Cellars

If you were an oenophile in the 1970s, you may still have that hypnotic bouquet of eucalyptus imprinted in your memory.

The smell, of course, belonged to Heitz ’ s Martha ’ s Vineyard Cabernet, a wine whose rich, opulent palate would have made it legendary, even had its nose not been so distinctive.

First made by Joe Heitz in 1966, Martha ’ s Vineyard was arguably the most coveted Cabernet at the birth of modern California wine. And after the great 1966, magnificent vintages in 1968, 1970, 1974 and 1985 secured Martha ’ s position as the finest of its generation.

But the dawn of the 1990 ’ s Cult Cab movement obscured the previous generation of Cabernets, and Martha ’ s was the most puzzling casualty.

Its style was considered very opulent in its day, and even by today ’ s more ambitious standards it remains exotically compelling. Now, nearly a half century after it became the first great single-vineyard California Cabernet, it still mesmerizes with its astonishing bouquet and its warm, velvety texture.

Into the Breach

In the summer of 1974, David Heitz completed his enology degree and returned to his family ’ s winery on the eastern edge of Napa Valley. Over the preceding decade, David ’ s father Joe had become a towering figure in Napa wine circles, nearly as famous for his strong opinions as for his pioneering wines. But that summer, Joe hurt his back and was laid up in bed.

Newly armed with his enology degree, but guided by his father every step of the way, David jumped into the breach, bringing in the 1974 harvest and vinifying, among the other Heitz wines, the 1974 Martha ’ s Vineyard Cabernet. Little did he (or anyone else) know that the wine would become among the most famous in California history.

So pleased was Joe with the wine that, as David jokes, “my father … decided that he would have no problems leaving the duties at crush to me and heading out to the beach each year at harvest time.”

So, while Martha ’ s Vineyard Cabernet will always be associated with Joe Heitz, few people know that his son David has been its maker since 1974, turning out countless great vintages, following the principles laid down by his father.

Today, 45 years after the first Martha ’ s, nothing has changed in how it is made.

Tom and Martha

Of course, the wine would never have existed without Martha ’ s Vineyard, which lies on a gentle slope on the western side of the valley in the foothills of the Mayacamas Mountains just south of Oakville. It is the quintessential western Napa Valley terroir the soils a mix of valley floor alluvial silts, gravels and eroded rock from the Mayacamas range, with perfect exposure and drainage.

The vineyard is surrounded by giant eucalyptus trees, often credited as the source for Martha ’ s distinctive minty aroma and flavor. And the plant material is a unique proprietary clone that produces tiny, thick skinned berries of great concentration and deep color.

Owned by Tom and Martha May, Martha ’ s Vineyard has been made exclusively by Heitz since 1966 Joe had begun purchasing the fruit the previous year, blending it with other sources for his Napa Valley bottling.

But Tom May asked Joe if he could have a barrel of the wine bottled on its own as part payment for the grapes. So impressed was Joe by the wine ’ s completeness and character, he quickly agreed to bottle the total production separately the following year.

A Napa Valley Pioneer

The way in which Martha ’ s Vineyard has been made over the past 45 years came straight from Joe Heitz, one of the great personalities of Napa ’ s golden decade of the 1960s, and among its most gifted winemakers.

Prior to starting his own winery in 1961, he was the legendary André Tchelistcheff ’ s right-hand man at Beaulieu Vineyards for eight years. Later he became the very first to issue a single-vineyard bottling of Napa Valley wine with the release of the 1966 Martha ’ s Vineyard Cabernet in 1970.

From Father to Son

Today, David Heitz uses the same methods his father did in 1966 to make Martha’s Vineyard: fermentation is in stainless steel tanks followed by a full year in very large neutral American oak casks before another three years in French oak barriques prior to bottling.

One surprising aspect to the Heitz approach is that their Cabernets do not go through malolactic fermentation. As David Heitz told John Gilman, “this was how my father made his Cabernets, and given how well they had turned out over the years, I could see no good reason for changing this.”

This unusual method surely is a factor in Martha ’ s famed ability to age for decades.

Heitz Wine Cellars Martha ’ s Vineyard Cabernet is not only one of California ’ s greatest wines, it is also one of the last living examples of traditional Napa Valley winemaking, unchanged now for nearly half a century.


Heitz Cellars

If you were an oenophile in the 1970s, you may still have that hypnotic bouquet of eucalyptus imprinted in your memory.

The smell, of course, belonged to Heitz ’ s Martha ’ s Vineyard Cabernet, a wine whose rich, opulent palate would have made it legendary, even had its nose not been so distinctive.

First made by Joe Heitz in 1966, Martha ’ s Vineyard was arguably the most coveted Cabernet at the birth of modern California wine. And after the great 1966, magnificent vintages in 1968, 1970, 1974 and 1985 secured Martha ’ s position as the finest of its generation.

But the dawn of the 1990 ’ s Cult Cab movement obscured the previous generation of Cabernets, and Martha ’ s was the most puzzling casualty.

Its style was considered very opulent in its day, and even by today ’ s more ambitious standards it remains exotically compelling. Now, nearly a half century after it became the first great single-vineyard California Cabernet, it still mesmerizes with its astonishing bouquet and its warm, velvety texture.

Into the Breach

In the summer of 1974, David Heitz completed his enology degree and returned to his family ’ s winery on the eastern edge of Napa Valley. Over the preceding decade, David ’ s father Joe had become a towering figure in Napa wine circles, nearly as famous for his strong opinions as for his pioneering wines. But that summer, Joe hurt his back and was laid up in bed.

Newly armed with his enology degree, but guided by his father every step of the way, David jumped into the breach, bringing in the 1974 harvest and vinifying, among the other Heitz wines, the 1974 Martha ’ s Vineyard Cabernet. Little did he (or anyone else) know that the wine would become among the most famous in California history.

So pleased was Joe with the wine that, as David jokes, “my father … decided that he would have no problems leaving the duties at crush to me and heading out to the beach each year at harvest time.”

So, while Martha ’ s Vineyard Cabernet will always be associated with Joe Heitz, few people know that his son David has been its maker since 1974, turning out countless great vintages, following the principles laid down by his father.

Today, 45 years after the first Martha ’ s, nothing has changed in how it is made.

Tom and Martha

Of course, the wine would never have existed without Martha ’ s Vineyard, which lies on a gentle slope on the western side of the valley in the foothills of the Mayacamas Mountains just south of Oakville. It is the quintessential western Napa Valley terroir the soils a mix of valley floor alluvial silts, gravels and eroded rock from the Mayacamas range, with perfect exposure and drainage.

The vineyard is surrounded by giant eucalyptus trees, often credited as the source for Martha ’ s distinctive minty aroma and flavor. And the plant material is a unique proprietary clone that produces tiny, thick skinned berries of great concentration and deep color.

Owned by Tom and Martha May, Martha ’ s Vineyard has been made exclusively by Heitz since 1966 Joe had begun purchasing the fruit the previous year, blending it with other sources for his Napa Valley bottling.

But Tom May asked Joe if he could have a barrel of the wine bottled on its own as part payment for the grapes. So impressed was Joe by the wine ’ s completeness and character, he quickly agreed to bottle the total production separately the following year.

A Napa Valley Pioneer

The way in which Martha ’ s Vineyard has been made over the past 45 years came straight from Joe Heitz, one of the great personalities of Napa ’ s golden decade of the 1960s, and among its most gifted winemakers.

Prior to starting his own winery in 1961, he was the legendary André Tchelistcheff ’ s right-hand man at Beaulieu Vineyards for eight years. Later he became the very first to issue a single-vineyard bottling of Napa Valley wine with the release of the 1966 Martha ’ s Vineyard Cabernet in 1970.

From Father to Son

Today, David Heitz uses the same methods his father did in 1966 to make Martha’s Vineyard: fermentation is in stainless steel tanks followed by a full year in very large neutral American oak casks before another three years in French oak barriques prior to bottling.

One surprising aspect to the Heitz approach is that their Cabernets do not go through malolactic fermentation. As David Heitz told John Gilman, “this was how my father made his Cabernets, and given how well they had turned out over the years, I could see no good reason for changing this.”

This unusual method surely is a factor in Martha ’ s famed ability to age for decades.

Heitz Wine Cellars Martha ’ s Vineyard Cabernet is not only one of California ’ s greatest wines, it is also one of the last living examples of traditional Napa Valley winemaking, unchanged now for nearly half a century.


Voir la vidéo: Marquis TV: Mayacamas Wine Tasting Napa Valley Legend (Mai 2022).